Vignette perspective
Dessin

Comment gérer la perspective comme un pro?

L’un des éléments les plus simples et à la fois compliqués à maîtriser, lorsqu’on apprend le dessin, est la perspective. Elle nous permet de donner du volume à nos créations, mais aussi de choisir une place pour les personnages ou objets qu’on veut positionner dans le décor.

QU’EST CE QUE LA PERSPECTIVE?

Pour reprendre la définition que j’ai utilisé dans mon article d’introduction aux bases du dessin:

 

 | La perspective est un ensemble de lignes qui partent d’un, ou plusieurs, point(s) précis.

 

Dans cet article, je vous expliquerai tout ce qu’il y a à savoir sur la perspective, mais d’abord je souhaiterai aborder le sujet de l’échelle des plans au cinéma car, malgré leur nom, ils s’appliquent aussi à l’illustration et à la création de BD.

ÉCHELLE DES PLANS: DE QUOI S’AGIT-IL?

C’est, tout simplement, la distance entre l’élément que l’on veut représenter et le spectateur.  Pour faire simple:

Lorsqu’un artiste crée une image, il représente l’observateur, un peu comme si son œuvre se trouvait réellement en face de lui et qu’il la reproduisait sur papier.

Ceci est possible, car l’œil humain voit le monde en 3 dimensions. En traçant une perspective correcte, l’artiste donne du volume à son dessin et y ajoute une illusion de tridimensionnalité.

En d’autres termes: les plans représentent l’œil du spectateur et la perspective, donne du volume à la scène et la rend plus réaliste.

Maintenant qu’on sait ce qu’est l’échelle des plans, on peut voir les dimensions que celle-ci peut prendre au cinéma, ainsi que dans vos dessins.

LE PLAN GÉNÉRAL:

Représente, géographiquement, un lieu dans son entièreté. Un peu comme une carte postale.

Plan général

LE PLAN D’ENSEMBLE:

Ce plan se concentre plus sur un lieu spécifique comme des tribunes, une rue, un magasin, etc.

Plan d'ensemble

Contrairement au plan général, l’attention du spectateur se porte sur un endroit dans un lieu, plutôt que sur son entièreté.

LE PLAN MOYEN OU PLAN PIED:

Ici, l’œil du spectateur se tourne vers deux personnages et ce qu’ils font.

Plan pied

LE PLAN AMÉRICAIN:

Les personnages sont cadrés jusqu’aux mi-cuisses. Ce plan peut reprendre plusieurs personnages et est souvent utilisé lors d’une confrontation comme une discussion ou une dispute.

Plan américain

LE PLAN RAPPROCHÉ:

La gestuelle du corps et l’expression faciale sont les protagonistes ici, car la caméra cadre le personnage jusqu’à la ceinture ou la poitrine.

Plan rapproché

LE GROS PLAN:

Les émotions ne sont plus un secret pour le spectateur, car il peut lire ouvertement les traits faciaux du personnage.

Gros plan

LE TRÈS GROS PLAN:

Il met en avant un détail du visage: la bouche, le nez, le front, etc… ou du corps: poitrine, genoux, main, etc…

Très gros plan

L’INSERT:

Très gros plan d’un objet.

Insert

Pour chacun de ces plans, il peut y avoir différentes perspectives. Nous allons aborder chacune d’entre elles, en les appliquant sur une illustration pour que vous puissiez avoir une idée.

1. PERSPECTIVE À UN POINT DE FUITE:

Pour commencer, on va tracer une ligne horizontale, communément appelée ligne d’horizon.

Ligne d'horizon

❗ Cette ligne doit toujours être présente dans vos dessins ❗ Car elle sépare la terre du ciel ou, dans le cas d’une pièce, le sol d’un mur et vous permet de positionner vos points de fuite en conséquence.

OÙ DOIS-JE POSITIONNER LA LIGNE D’HORIZON?

Elle dépend du regard de l’observateur et des éléments mis en avant. Pour mon dessin,  Je veux reprendre le coin d’une pièce en plan moyen, ce qui nous donnera l’illusion de regarder l’endroit en étant couchés par terre. Le sol se trouvera donc vers le bas de la feuille.

Sol

DANS CE CAS, POURQUOI AVOIR TRACÉ LA LIGNE D’HORIZON PLUS HAUT(Que des questions dans cet article XD)?

La présence de la ligne au milieu de la feuille, permettra de compléter le sol grâce à deux lignes verticales, une au centre et l’autre représentant les coins du mur.

Le croisement entre la ligne d’horizon et la ligne centrale, forment le point de fuite qui reliera le sol et le mur.

 

Ce point sera aussi le départ d’autres lignes qui nous permettront d’ajouter des détails au dessin. En outre, on peut ajouter des lignes verticales et horizontales, à celles déjà tracées, pour décorer la pièce.

EN RÉSUMÉ:

La perspective à un point de fuite est composée, comme toutes les perspectives, d’une ligne d’horizon et d’un point, positionné à son milieu, par lequel partent plusieurs lignes. L’ajout de lignes verticales et horizontales vient compléter la perspective et permet de positionner les éléments dans la scène.

 

2. PERSPECTIVE À DEUX POINTS DE FUITE:

Pour cette perspective, il n’y a plus un point au milieu, mais deux et ils se trouvent aux extrémités de la feuille. Ces deux points peuvent soit être dans le dessin, ou à l’extérieur. Reprenons la pièce que j’ai dessiné:

Cette fois, le sol est devenu ma ligne d’horizon et les points de fuite sont un à gauche et l’autre à droite.

Comme je l’ai dit plus haut, la perspective permet de donner du volume aux dessins, mais aussi de positionner un objet ou un personnage dans la scène. Je vais donc me servir de cette capacité, pour placer une petite table sur le tapis, au milieu de la pièce.

En regardant le résultat final, on peut constater que les lignes qui partent des points de fuite, finissent par se rencontrer, mais aussi, qu’elles complètent l’objet du côté oppose au point par lequel elles partent. Par exemple, imaginons que je veux mettre une base entre le haut de la table et le bas, les lignes qui partiront du point de fuite de droite, formeront le côté gauche de la base, tandis que celles qui partiront du point de gauche, compléteront le côté droit.

CONCLUSION:

La perspective permet de donner une illusion tridimensionnelle, grâce à la présence de points de fuite, positionnés sur une ligne horizontale appelée ligne d’horizon; elle peut se trouver en haut, au milieu, en bas ou en dehors de la feuille.

Il existe deux sortes de perspective:

Celle à un point de fuite, placé souvent au milieu de la feuille.

Et celle à deux points de fuite, chacun d’entre eux se trouve aux extrémités de la ligne d’horizon.

Peu importe le nombre, chacun de ces points voit partir plusieurs lignes qui permettent de créer un décor pour notre dessin, ainsi que trouver une place où positionner des personnages ou des objets.

 

➡ En vérité, il y a aussi deux autres sortes de perspective:

La plongée.

La contre-plongée.

Mais j’en parlerai plus en profondeur dans le prochain article. En attendant, de quelle façon vous utilisez la perspective?

J’espère que cet article vous aura plu, mais surtout, qu’il vous aura été utile  😉

En possession d'un crayon depuis toute petite, j'ouvre des nombreuses portes menant à l'illustration. Je permet aussi d'apprendre l'art du dessin, l'animation de bande dessinée et à illustrer une histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mattis ut commodo risus ut mattis accumsan consequat.