Dessin,  Tutoriels

Les 4 bases du dessin

Tout le monde exerce une activité; que l’on soit écrivain, chanteur, plombier, boulanger… Mais peu importe les choix qui nous poussent à les pratiquer, toutes les activités ont une chose en commun: les bases!
Ces dernières nous suivent depuis les primaires par exemple, lorsqu’on apprend l’alphabet et nous aident aussi à exercer notre métier. Le dessin ne fait pas exception, si on veut devenir un bon artiste, on doit apprendre tous les éléments qui rendront nos dessins beaux, mais surtout compréhensibles pour ceux qui les verront.

Pour faire simple, les bases sont au dessin ce que la recette est à la cuisine; on peut créer notre propre version de la tarte Tatin, mais on doit d’abord apprendre à la cuisiner.
Bien sûr, connaître les bases ne suffit pas, il faut aussi pratiquer, car le dessin demande du temps pour être maitrisé, toutefois, savoir par où commencer permet de gagner un temps fou.

Le socle de l’art est soutenu par 4 piliers. Je vais vous les énumérer et je les illustrerai par un petit fan art de Minecraft, prévu pour rendre hommage à Halloween:

1. LA PERSPECTIVE:

De quoi s’agit-il? La perspective est un ensemble de lignes qui partent d’un point précis. La même ligne peut contenir plusieurs points et les points peuvent varier de place et de nombre en fonction du plan choisi pour représenter votre scène.
Pour mon dessin par exemple, j’utilise une perspective à deux points de fuite, positionnés aux extrémités de mes feuilles.

Perspective de mon dessin

Mais pourquoi utiliser la perspective, à quoi elle sert? Son but est surtout de vous aider à varier la taille des éléments, en fonction de l’endroit où ils se trouvent sur la feuille. En plus de ça, elle contribue à donner une illusion de volume au dessin, le rapprochant ainsi de la 3D.

2. L’ANATOMIE:

Une fois qu’on à décidé où se trouvent les différentes parties de notre illustration, on peut se concentrer sur l’anatomie, dans le cas où un animal ou un humain se trouvait dans la scène.
Dans mon cas, je vais dessiner un zombie qui joue au foot. Ce dernier étant proche d’un homme, connaître la structure corporelle, m’aidera à lui donner une apparence harmonieuse.

Anatomie à travers la perspective

Le meilleur moyen de créer l’anatomie est de connaître les os et les muscles qui donnent une forme déterminée aux différentes parties du corps. Je ne m’attarderai pas trop sur le sujet, vu que j’en ai déjà parlé dans un article précèdent (je vous invite à le lire). Un autre conseil que je peux vous donner est d’observer ce qui vous entoure, à travers une photo ou dans la vraie vie, tout en analysant les détails pendant que vous les dessinez. De cette façon vous pourrez mieux comprendre l’environnement qui vous entoure et le réinterpréter à votre guise.
En plus, grâce à la perspective, vous pouvez proportionner les différents éléments de votre dessin correctement, et même changer la taille d’une partie de votre sujet, en fonction de la pose qu’il prend, comme les parties les plus éloignées de mon fan art, plus petites, par rapport à ce qui se trouve en avant dans l’illustration.

3. LES COULEURS:

Cette quatrième base n’est pas la plus appréciée par les débutants. En effet donner une tonalité harmonieuse à ses dessins n’est pas facile. Heureusement le cinéma et la peinture ont contribué, au fil des années, à mettre en place certaines utilisations des couleurs, qui sont devenues universelles, comme:

Les sept contrastes d’Itten.

Schéma des contrastes d'Itten
 Jouer sur la saturation et les teintes.

Degrés des couleurs et leurs teintes
 Ou utiliser les émotions émanant d’une couleur bien déterminée.

La roue des émotions de Robert Plutchik

Par chance, beaucoup de dessins représentent des facteurs de la vraie vie, il est donc plus facile de créer une palette en respectant les couleurs de notre quotidien (Par exemple: donner une couleur déterminée aux feuilles d’un arbre en fonction de la saison).

Couleurs dans un dessin

4. LES OMBRES ET LES LUMIÈRES:

Ombre et lumière sont les derniers éléments qui servent à donner du volume à vos dessins.
Elles ajoutent du réalisme et une illusion de 3D à vos œuvres. On distingue 2 lumières et 3 ombres :

La lumière qui illumine la matière.
L’ombre qui se trouve à l’opposé de la lumière.
La lumière réfléchie: elle rebondit sur l’élément et se trouve entre ombre et lumière.
L’ombre spéculaire: l’ombre la plus foncée. En référence au roi lion: tout ce qui n’est pas touché par la lumière est une ombre spéculaire.
L’ombre portée: c’est l’ombre qu’on voit au sol.

J’ai essayé d’insérer la totalité des ombres et des lumières dans mon fan art; Minecraft étant un jeu 3D, j’ai essayé de respecter le réalisme le plus possible.

Effet dû aux ombres et lumières

CONCLUSION

Pour savoir dessiner, il faut connaître 4 bases. Ces dernières contribuent à donner une apparence harmonieuse, ainsi que du volume à vos créations.

Un autre point positif, quand on connait ces bases, c’est qu’on peut les appliquer à d’autres formes d’art, comme la peinture ou la sculpture. Toutefois il faudra aussi connaître les bases qui s’appliquent au domaine artistique choisi, si on veut le maîtriser (par exemple: si on veut devenir animateur, on doit apprendre les bases de l’animation, en plus des 4 bases du dessin).

Et si vous voulez donner un effet encore meilleur en digital, vous pouvez jouer avec les couleurs et la luminosité dans Photoshop ou tout autre logiciel de dessin.

Minecraft ©: Mojang & Microsoft 2009-2019

Voici le résultat final, après que j’ai bidouillé avec la teinte, la saturation et la correspondance des couleurs dans Photoshop (J’ai aussi ajouté un léger filtre vert pour la forme 😉 ).

En possession d'un crayon depuis toute petite, j'ouvre des nombreuses portes menant à l'illustration. Je permet aussi d'apprendre l'art du dessin, l'animation de bande dessinée et à illustrer une histoire.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id suscipit efficitur. amet, felis mi, Curabitur Sed consectetur tempus